C'étaient les battements de coeur du monstre

Publié le 23 Novembre 2010

 

Sting.jpg

 

Quand j’eus attendu un long temps très patiemment, sans l’entendre se recoucher,
je me résolus à entrouvrir un peu la lanterne, — mais si peu, si peu que rien. Je l’ouvris donc,
— si furtivement, si furtivement que vous ne sauriez l’imaginer, —
jusqu’à ce qu’enfin un seul rayon pâle, comme un fil d’araignée, s’élançât de la fente
et s’abattît sur l’œil de vautour.

 

E. A Poe - Le coeur révélateur

 

 

Rédigé par Pic vert

Publié dans #Sorti du carnet

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article