Linoléum

Publié le 20 Février 2012

Alors voilà, ça faisait déjà un moment que je voulais essayer la linogravure,
l'envie d'expérimenter sur un nouveau support, le processus d'impression et ses accidents, tout ça me tentait bien.

Du coup en passant devant les gouges et les plaques chez le crémier, je me suis lancé.

je n'ai pris que le minimum syndical, trois gouges et une lame, un tube de couleur et 2 plaques de Lino (A4 et A5).
Je me suis lancé dans la foulée, sans trop savoir quoi faire et j'avoue que ça m'a bien plu.

L'encrage  (sans presse) est loin d'être satisfaisant, même si j'ai plutôt aimé certains rendus et je dois me familiariser avec la technique mais c'est vraiment une manière de travailler intéressante.

Voici les résultats, la couleur est numérique (!) ainsi que les matrices.

 

 

Lino-vampire.jpg

Lino-minotaure.jpg

 

Matrices.jpg

 

 

Rédigé par Pic vert

Publié dans #Des monstres et leurs semblables

Repost 0
Commenter cet article

yvan 12/03/2012 16:16

L'artiste qui sévit à Valparaiso s'appelle Loro Coiron.

yvan 11/03/2012 16:42

Ici, à Valparaiso, beaucoup de fresques murales semblent faites avec ce procédé.

Pic vert 11/03/2012 23:58



Alors je te raconte pas la tendinite du coude pour graver de grandes surfaces 


Content de te lire Yvan, j'espère que vous allez bien tous les deux, bises !!!



Flo 20/02/2012 13:18

Bien sympa ces idées en tout cas !!

Pic vert 11/03/2012 23:56



Merci beaucoup :)



Anaïs 20/02/2012 00:58

Rhôô, ça te va bien, cette technique ! C'est dans la foulée du vieux pinceau...